intersexuation

Les 5 axiomes de la communication selon Paul Watzlawick

LES 5 AXIOMES DE LA COMMUNICATION

Sommaire

 

Nous n’ avons pas l’entière conscience des conséquences de notre communication, ni à quel point nous communiquons !

5 axiomes de communication

Et oui, lorsqu’ un enfant joue dans sa chambre, juste notre présence (ou notre absence) dans la pièce communique à l´enfant un certain nombre de choses. En plus de cela, notre posture, notre regard, intonation, activité (ou inactivité) sont d´autres éléments que nous communiquons à l´enfant (ou toute autre personne).

 

Les cinq axiomes de la communication permettent de mieux comprendre, mais aussi de mieux se rendre compte de l´ampleur mais aussi des impacts de notre communication sur nos interlocuteurs. Ils peuvent aussi expliquer comment une mauvaise communication peut se produire. Si l’un de ces axiomes est en quelque sorte perturbé, la communication peut alors échouer.

5 axiomes de communication - Paul Watzlawick

 

Paul Watzlawick a développé les 5 axiomes de la communication.

Il est autrichien et une référence dans le domaine de la thérapie familiale et systémique. La théorie de la communication humaine qu’il a développé met en avant le fait que la communication n´est pas un processus interne qui provient du sujet, mais plutôt le résultat d´échange d´informations qui trouve son origine dans une relation.

 



 

Voici donc les 5 axiomes de la communication:

 

1. Axiome d´impossibilité:

“on ne peut pas ne pas communiquer”

Tout être humain dès sa naissance, jusqu’à sa mort, ne cesse de communiquer. C´est inévitable !

La non-communication n´existe pas. Même en ne faisant rien, on dit quelque chose.

Tout comportement a une valeur de message et est interprétable. Ce qui est une forme de communication.

 

Exemple:

Dans le domaine du social, lorsque l’on travaille avec les enfants, on parle très souvent des cas difficiles, très bruyants, qui font des colères, etc… Mais au fond, c’est aussi une façon de communiquer avec nous.

Il y a aussi des enfants, qui au contraire sont très calme, très silencieux. Et, malgré leur silence, eux aussi, communiquent avec nous. Dans les cas les plus extrêmes, les enfants se referment sur eux-même, ne participent pas à la vie du foyer et refusent de communiquer avec nous. Et pourtant, ils communiquent malgré eux. Á travers leurs comportements, ils communiquent par exemple le souhait d´être seul, le souhait de ne pas parler, le mal-être qu´ils ressentent en eux, etc …

-> Même lorsque l´on ne souhaite pas communiquer, on communiquer quelque chose.

impossible de ne pas communiquer - 5 axiomes de la communication

 

2. Axiome d´englobement:

“toute communication présente deux aspects, le contenu et la relation”

Lorsque nous communique, nous passons un message: c´est le contenu.

Le message n´est jamais neutre, car il peut être interprété de différentes façons. Celui-ci est variable en fonction de la relation entre l´émetteur et le récepteur: c´est la méta-communication.

-> la méta-communication est selon Watzlawick prioritaire au contenu. Car, si la relation est mauvaise, le contenu sera soit rejeté, soit déformé, soit ignoré. Mais plus une relation est spontanée et “saine”, et plus l´aspect “relation” de la communication passe à l´arrière-plan.

En effet, dans toute interaction, nous imposons à l´autre notre vision de la relation que nous souhaitons avoir avec celui-ci.

Exemple:

J´arrive au travail et un collègue me dit: “Que tu es ravissante aujourd´hui !”.

Le message est que ce collègue me trouve jolie à ce jour.

En fonction de ma relation avec cette personne, je peux interpréter cette phrase de différentes façons:

– je l´apprécie, nous avons une bonne relation: je vais certainement accepter tout simplement le compliment et même le remercier.

– je ne l´apprécie pas tellement: je peux me demander ce qu´il me veut, si cela signifie que les autres jours je ne suis pas jolie, s´il se moque de moi, etc…

-> Dans le 2ème cas, le message de base est quasi totalement ignoré et je me concentre plutôt sur la relation avec cette personne.

5 axiomes de la communication

 

3. Axiome de la ponctuation:

“l´analyse de la communication dépend de la ponctuation des séquences de communication entre partenaires”

Ici, chaque interlocuteur croit que le comportement de l´autre est la cause de son propre comportement, alors que la communication est un processus beaucoup plus complexe, qui ne peut être réduit à la simple relation de cause à effet. La communication est un processus cyclique dans lequel chaque partie contribue à la modération de l´échange.

Dans un échange, si l´un des interlocuteurs se sent attaqué, il réagira sur la défensive même si l´intention du premier n´était pas négative. De plus, il est illusoire de chercher le responsable d´un geste, d´une parole ou d´une action puisque la perception de la situation et de la relation n´est pas la même au départ.

 

Pour bien comprendre cet axiome, voici un exemple:

 

La semaine dernière, avec mon compagnon, nous dînions tranquillement et il me racontait sa journée. Il me disait qu´il travaillait actuellement chez une femme qui: “ne sait pas cuisiner”, ce qui le dérangeait, car “en tant que femme, il est important de savoir cuisiner.”

Touchée par cette dernière phrase, j´ai immédiatement réagit: “Les femmes n´ont pas plus le devoir de savoir de cuisiner qu´un homme”, etc…

Il m´a répondu que le sujet de la conversation n´était pas de faire débat, mais plutôt de me raconter ce qu´il avait vécu. Mais la tête dans le guidon, je ne voulais pas lâcher le morceau.

Je pensais que: c´était lui qui m´avait provoqué, c´était lui qui avait commençait et que je ne pouvais pas laisser passer de tels discours !

Or, pour lui, c´était l´inverse. Je le cherchais avec mes polémiques et débats. Selon lui, j´avais débuté le conflit.

 

-> La seule solution dans ce genre d´impasse est de prendre du recul sur la méta-communication afin de comprendre les réelles intentions de chaque interlocuteur et non leurs interprétations.

5 axiomes de la Communication

4. Axiome de la double nature de la communication:

“Les êtres humains utilisent deux modes de communication: numérique et analogique”

numérique (= verbal): exprimé par un code: le langage. Il y a 1 mot pour chaque chose. Si une personne ne parle pas la même langue, il est obligatoire de passer par le non-verbal.

analogique (= non verbal): tout autre signe communicatif, n´étant pas verbal. À l´exemple des images, des comportements, du bruit, des gestes, des postures, des odeurs, des goûts. Le non-verbal n´est pas aussi précis que le verbal étant donné qu´il peut être interprété de multiple manières et il n´y a pas de notion de “négatif”. C´est là que se situent les limites du non-verbal. Afin d´éviter l´ambiguïté, il faut traduire l´analogique. Cela se fait grâce au verbal.

communication verbale et non verbale

Exemple:

Combien de fois ai-je vu des enfants dans la cours de récréation faisant la bagarre ?

Lors de mes premiers jours comme surveillante d´école, je m´approche d´une de ces bagarres (je vois les enfants se donner des coups à tour de rôle). Je m´approche et leur demande naturellement d´arrêter tout de suite et de régler le conflit d´une autre manière. Mais je vois le regard des enfants inquiets qui me répondent: “non, mais madame, on joue !”. Je demande la confirmation de chacun des enfants. Et là je vois tout à coup les visages sourir, d’un sourir de soulagement. (Je les laisse retourner à leur jeu en leur demandant de bien faire attention à leurs gestes afin de ne pas se faire mal les uns aux autres.) De loin, je garde un œil sur eux et je me rend compte, que c´était bel et bien un jeu.

Le non-verbal n´était pas suffisant afin de comprendre la situation. Les enfants sont obligé de passer au verbal pour la traduire. De plus, le comportement non-verbal qui a suivi m´a confirmé la situation.

 

-> le non-verbal est très souvent négligé et pourtant, il représente plus de 80% (jusqu´à 93% selon certaines données) de la communication. Il est important de veiller à utiliser les 2 modes de communication afin d´apporter un message le plus clair possible.

5 axiomes de la communication

5. Axiome de réciprocité:

“Tout échange de communication est symétrique ou complémentaire, selon qu´il se fonde sur l´égalité ou la différence”

La relation symétrique: c’est lorsqu’il y a un sentiment d´égalité entre les 2 personnes. Si l´un monte, l´autre va vouloir compenser la différence. Les personnes au sein de cette relation adoptent un comportement en miroir afin de minimiser cette différence. Cependant, si l´on ne retrouve pas rapidement le point d´égalité et d´équilibre, c´est le début d’une escalade sans fin !

 

La relation complémentaire: c’est lorsque la relation est basée sur la différence (supériorité / infériorité) à l´exemple de la relation entre un maître et son élève. Celui qui est en position basse reconnaît à l´autre un surcroît de compétence ou d´autorité et dans le meilleur des cas respecte cette différence. Ici, les comportements des partenaires se complètent et renforcent les écarts. Si l´état de la situation n´est pas ou plus accepté par l´une des parties, elle est tentée par prendre possession de la position de l´autre. Une concurrence peut ainsi naître et être source de dégradation de la relation et donc de conflits.

-> Quelque soit la relation que nous entretenons, elle peut nous mener à des conflits. Pour éviter cela, il est important de comprendre l´origine du problème.

5 axiomes de la communication

Cette théorie n´est pas la plus simple à comprendre, mais me semble vraiment essentielle afin de mieux comprendre pourquoi certains conflits se développent alors que nous ne l’attendions pas.

Maintenant, il est plus facile de prendre du recul sur différentes situations du quotidien afin de mieux les comprendre.

 

Photographies de Roland Kara, Michel Schmid, Carolina Melo, Caribb, Lubov_M, Sandrine Néel

Sources:

Voici d’autres théories qui pourraient vous intéresser:

J’espère que cet article sur les 5 axiomes de la communication vous a plut !
j’ai hâte de lire vos commentaires, expériences ainsi que de répondre à vos question

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)
chevron_left
chevron_right

Participer à la discussion

comment 2 commentaires
  • QUELQUEN

    je m´approche D’UN de ces bagarres et je vois toujours des coups d´un enfant à l´autre. Euh ya écrit ça. sinon merci pour le site ca ma vraiement été utile.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :