changement

education: le changement, c est maintenant !

  •  
  •  
  •  

Bonjour et bienvenue dans les Activités en Pédagogie. Aujourd’hui, nous allons parler de schémas ancrés en nous et comment les changer, comment les modifier le plus rapidement possible.


Les schémas de notre enfance

En étant adulte, nous reproduisons les même schémas que nos parents, même si nous ne le souhaitons pas ! Les schémas sont les chemins que nous empruntons consciemment ou inconsciemment pour régler des situations. C’est une sorte de réflexe ou de système de défense.

C’est  normal, car c’est ancré en nous

Ces schémas sont ancrés en nous. Si souhaitons de tout notre cœur, nous pouvons changer ces schémas dans la plupart des cas. Mais lors de moments de stress, nous agissons en mode “automatique”. Ce mode utilise les réflexes et donc les schémas que nous avons connu durant toute notre enfance. Ces réflexes sont très difficiles à modifier, mais il existe une méthode en 3 étapes permettant d’avoir un meilleur contrôle lors de ces moments plus difficiles à maîtriser.

Les 3 étapes

Pour effectuer le changement, il faut suivre 3 étapes que voici:

  • étape 1: réfléchir à ce que l’on ne souhaite pas

En général, c’est la partie la plus simple, car nous savons ce que nous ne voulons pas. Là il faut juste de demander ce que nous avons vu ou vécu lors de notre enfance que nous souhaitons ne pas reproduire dans l’éducation de nos enfants. L’idée ici n’est pas d’accuser nos parents de ce qu’ils ont “mal” fait, mais plutôt d’avancer et d’améliorer le mode d’éducation.

Par exemple: je ne veux pas crier sur les enfants.

  • étape 2: réfléchir par quoi remplacer ce que nous ne voulons pas

comme c’est un schéma encré en nous, il risque de se produire, même si nous ne le souhaitons pas. Pour l’éviter, il faut trouver une ou plusieurs idées de choses à faire à la place

Par exemple: prendre une bouffée d’air par la fenêtre, aller aux toilettes le temps de prendre du recul, etc…

  • étape 3: changements à essayer tout de suite.

Faîtes cette étape dès que vous avez fini l’étape 2. Même si vous êtes seul dans votre pièce, maison ou appartement, faîtes comme si un enfant était auprès de vous et qu’il vous pousse à bout (prenez une situation typique que vous vivez avec votre enfant). En y pensant, les émotions vont remonter en vous, mais de façon légèrement moindre, ce qui vous aidera à modifier votre réaction. Et réagissez de la manière dont vous avez opté. Avec un peu d’entrainement, ça deviendra une habitude, ce qui changera peu à peu vos schémas.

Cette méthode est efficace car le cerveau ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire. Même si l’enfant n’est pas là, le cerveau pense qu’il y est. Même si c’est un “jeu”, le cerveau l’interprétera comme la réalité. Cette faculté qu’à le cerveau peut être utilisé dans de nombreuses autres méthodes afin de provoquer un changement, une motivation sur du long terme, etc.

J’espère que cette Méthode va pouvoir vous aider à modifier vos comportements que vous souhaitiez changer depuis toujours vis-à-vis de vos enfants.

Écrivez-moi en commentaire ce que vous pensez de la méthode et surtout des modifications que vous allez opter grâce à elle.

Voici d’autres articles susceptibles de vous intéresser:


  •  
  •  
  •  
chevron_left
chevron_right

Participer à la discussion

comment 2 commentaires
  • Vincent

    Merci pour cet article qui s’applique très bien à tout type de mauvaises habitudes. J’aime beaucoup l’idée de se représenter une scène « imaginaire » pour s’entrainer. Au moins, là, pas de conséquences et si celle-ci survient, on est préparé à agir comme on le voudrait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire
Nom
E-mail
Site

%d blogueurs aiment cette page :