Conséquences des Punitions

On Continue les Punitions ?

  •  
  •  
  •  

Bonjour et bienvenue dans les Activités En Pédagogie. Aujourd’hui, nous allons parler des punitions et de leurs conséquences aussi bien pour la personne qui reçoit la punition que celles en lien avec votre relation.

Nous avons tous connu les punitions dans notre enfance et la plupart du temps, nous n’en avons pas apprit grand chose en comparaison d’autres méthodes (à l’exemple des Conséquences). Pourtant les punitions sont mise en place dans le but de changer le comportement d’un enfant, de faire disparaître un comportement pas souhaité ou de faire apparaître un comportement bien précis.

Il en existe 2 types:

punition de 1er genre

c’est la mise en place d’une situation désagréable dans le but que le comportement en lien soi moins souvent présent ou bien même disparaisse. Par exemple: Si un enfant fait une crise, il est envoyé dans sa chambre ou au coin.

punition de 2nd genre

c’est la suppression d’une situation agréable.

Par exemple: Si un enfant fait une bêtise et qu’il est privé de dessert et/ou de télévision.

Les punitions paraissent de premier abord logiques, mais en y prêtant plus d’attention, on découvre et comprend très rapidement qu’elles ne sont pas de si bons outils.

Voici donc les conséquences des punitions:

  • dans l’accompagnement d’un enfant, la relation entre lui et vous est l’une des choses les plus importantes ! (voici un article en parlant plus en détail: renforcer les liens). La punition va complétement à l’encontre cela. Cette relation se base sur la domination et soumission, alors qu’il serait idéal de se mettre en même niveau que l’enfant et non de le prendre de haut. Un climat de confiance dans ce cas n’est pas possible.
  • L’enfant ressent de la haine et peut avoir le besoin de se venger. C’est d’ailleurs souvent ce qui se passe lors de l’adolescence. L’ado n’est plus aussi fragile que l’enfant qu’il était au paravent. Il sent qu’il est aussi fort que les adultes et prend à ce moment-là sa revanche.
  • Les punitions à répétition peuvent induire à des comportements hostiles, voire agressifs.
  • Les punitions ne permet pas d’apprendre de nos erreurs et permet encore moins de réfléchir à des comportements alternatifs qui pourraient convenir à tous.
  • En plus, si les punitions ne correspond pas à l’enfant, elles n’auront même pas l’efficacité attendue. Par exemple supprimer un dessert à un enfant qui n’aime pas particulièrement le sucré ne sera pas vécu comme une punition et n’aura aucune conséquence, pas le moindre changement de comportement et les risques pour votre relation sera les mêmes qu’une réelle punition ! La punition peut même avoir l’effet d’amplificateur du comportement. Si un enfant fait des bêtises dans le but d’obtenir votre attention et qu’il est punit suite à sa bêtise, il apprendra qu’en les faisant, il obtient l’attention souhaitée et risque de faire de plus en plus de bêtises.
  • Les punitions est aussi quelque chose que votre enfant peut apprendre comme étant un modèle à suivre. L’enfant va reproduire ces systèmes partout autour de lui. Sur ses frères et sœurs, sur ses camarades de classe, sur les animaux et aussi et surtout sur ses propres enfants !
  • Lorsque les punitions sont trop souvent présentes, cela met en évidence que l’enfant fait sans cesse des erreurs et peut en conséquence perdre la confiance en lui ainsi qu’une perte d’estime de soi.
  • De plus, les punitions peuvent avoir pour conséquences que l’enfant essaie d’éviter à tout prix de faire des erreurs dans le but de ne plus être punit et pour cela rien de mieux que de ne plus rien faire, de ne plus rien expérimenter ! En ne faisant plus d’expérience, l’enfant découvre et apprend de moins en moins. Dans l’avenir, cela peut avoir pour conséquence que l’enfant soit peureux de faire de nouvelles choses, de changer ses routines, ressent de grosses difficultés à prendre des décisions, etc.…
  • Il est rare que la punition ne change le comportement de l’enfant. Souvent la personne punit réagit à cela en prenant la fuite, en disant des mensonges et surtout apprend à se méfier des adultes. L’enfant peut même avoir des difficultés avec les valeurs et la moral.

Les punitions sont donc des outils à éviter au plus possible.

Il est au début très difficile de faire autrement que de punir l’enfant, car c’est en nous, nous avons vécu ça dans notre enfance et c’est presque devenu un réflexe ! C’est un schéma bien inscrit dans notre cerveau. Mais la bonne nouvelle est que notre cerveau est très flexible et qu’il arrive à créer de nouveaux schémas et d’effacer peu à peu ceux qui sont de moins en moins utilisés. Pour effectuer ces changements, voici un article qui va vous aider: le changement, c’est maintenant !

Bien-sûr être à 100% juste pour l’enfant et tout le monde, ce n’est pas toujours possible. C’est malheureusement la réalité de notre monde et votre enfant doit aussi savoir faire face à l’injustice. Le principal est d’être au plus juste possible pour chacun de nous et surtout de ne pas s’oublier soi, ses besoins et ses propres limites. Lorsque l’on arrête les punitions, le risque est de ne plus respecter ses propres limites. C’est pour cela que je vous propose de lire l’article sur les conséquences qui va vous permettre de découvrir les avantages, mais aussi et surtout de comment les mettre en place  !
Essayez dès maintenant de remplacer les punitions habituelles par des conséquences. Au début, votre enfant risque d’être surprit, mais vous verrez, il va s’y faire très rapidement et vous verrez des changements dans ses comportements.

J’espère que cet article vous a plut et intéressé. J’ai de nombreux autres articles qui pourraient vous plaire notamment ceux dont je vous ais parlé dans l’article:

Mais aussi:


  •  
  •  
  •  
chevron_left
chevron_right

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire
Nom
E-mail
Site

%d blogueurs aiment cette page :