Consoler grâce au Train des Émotions !


Bonjour et bienvenue dans les Activités En Pédagogie. Aujourd’hui, nous allons voir comment gérer les émotions de nos enfants, comment les consoler.

Il n’est pas toujours évident de répondre aux besoins et envies de votre enfant, c’est pourquoi, nous allons voir un outil ultra simple à comprendre et facile à utiliser pour consoler votre enfant au mieux (pour vous, comme pous lui!).

Les émotions sont à l’orgine de besoins insatisfaits:

Votre enfant s’est blessé, s’est disputé avec un autre enfant, veut quelque chose qu’il ne peut pas obtenir, etc… Il se sent mal, mais n’est pas encore capable de gérer ses émotions de par lui-même ! Il ressent de la tristesse, de la colère, de la peur, du dégoût ou une toute autre émotion.

C’est tout à fait normal, nous ressentons tous des émotions. Malheureusement, nous ne pouvons pas assouvir chacun de nos désirs. Et là, c’est exactement ce qu’il se passe pour votre enfant. Il a un besoin qui n’est pas assouvit. Ce besoin peut être un besoin d’exploration, de relation, sensoriel, corporel, de sommeil, d’auto-agissement, de nourriture, etc.

Alors que faire ?

Alors comment accueillir les émotions de votre enfant afin de le consoler?

Votre enfant se trouve comme étant un Wagon seul face à ses émotions. Il a besoin d’aide afin de les gérer.

C’est là que vous entrez en jeu. C’est à vous, locomotive de vous lier à ce petit wagon seul.  Il a besoin de votre présence, alors restez au plus prés de lui.

Pour se rapprocher de lui, il faut refléter ce que ressens votre enfant, refléter son émotion afin qu’il se sente entouré et surtout comprit. Ce reflet d’émotions peut se réduire juste au langage corporel (en recopiant les mimiques de votre enfant). Vous pouvez aussi répéter ce qu’il vous dit avec empathie. “Hooo… Tu aimerais avoir ce jouet…”. Parfois les enfants ont juste besoin d’être rassuré en sachant que vous êtes là à ses côtés et que vous pouvez le comprendre. Ainsi, vous ne serez pas dans le même état émotionnel que votre enfant, mais suffisamment proche pour que son aimant se colle au votre ! Ce rapprochement peut parfois être visible à travers le comportement de votre enfant: il se rapproche de vous, vous touche le bras ou même se blotti contre vous.

Bien joué ! Après ça, il est possible qu’il reparte à l’aventure totalement reboosté !

Mais il se peut qu’il ait besoin d’un coup de pouce pour arriver vers des émotions plus positives.

En comparaison avec le monde des adultes, il n’est pas rare que nous ayons tout simplement besoin d’une oreille attentive pour écouter nos soucis. Et il n’y a rien de plus agaçant que d’entendre des conseils lorsque l’on en veut pas du tout !

Éviter la marche arrière en direction des émotions négatives

Maintenant que vous êtes (la locomotive) attaché à votre enfant (le wagon), le but est d’avancer en marche avant vers les émotions positives (et non en marche arrière).

Parfois juste le fait d’être empathique est suffisant, mais ce n’est pas toujours le cas. Le risque de rester sur cette émotion et de la refléter est de suivre le mouvement de cette émotion et de de partir en marche arrière avec votre enfant. Vous risquez tomber dans le cercle vicieux des émotions négatives si vous ne faîtes rien.

Ici, il y a plusieurs posibilités pour faire avancer le train dans le bon sens et consoler votre enfant:

  • vous identifiez le besoin fondamental de votre enfant et vous tentez de l’assouvir. Parfois une émotion est trop forte car par exemple votre enfant est tout simplement fatigué. Son seuil de tolérence est limité. Si vous observez de la fatigue chez votre enfant accompagnez-le et proposez-lui de se reposer. Lorsque nous avons faim, nous sommes aussi à cran et les émotions que nous ressentons sont inssuportables alors qu’en temps normal, ça passerait tout seul. Si votre enfant à faim, il se peut que ce soit la réelle raison de son trop plein d’émotions. Proposez-lui quelque chose à manger et laissez-le reprendre son activité !
  • Mais parfois tous les besoins fondementaux de votre enfant sont assouvi, mais malgrès tout, il reste dans ce cercle vicieux de négativité. C’est là aussi O.K., vous êtes là en temps qu’adulte pour aider votre enfant, pour l’accompagner. Vous êtes la locomotive, à vous de montrer des émotions vers lesquelles vous souhaitez aller ! « Tu aimerais ce jouet, mais nous ne pouvons pas l’acheter. Mais tu sais quoi? Ça fait longtemps que nous n’avons pas joué à …, si tu veux, en rentrant à la maison, nous pouvons y jouer ensemble ! »

Et hop ! Votre enfant est reboosté et il vous suit !

comment consoler son enfant

Dans le monde adulte, c’est comme si votre ami au téléphone sent que le fait de vous décharger de vos émotions en en parlant ne vous suffit pas à vous sentir mieux et vous propose d’aller prendre un verre sur une terrasse. En plus de se sentir comprit, vous sentez que la personne prend vraiment en compte vos émotions. Ça vous fait du bien et permet de changer vos émotions grâce à une activité de détente.

Attention, n’en faites pas de trop non plus !

Il ne faut surtout pas exagérer non plus dans les émotions. Jouer aux montagnes russes dans les émotions, ça ne marchent pas ! C’est prendre le risque que le wagon ne se détache de la locomotive au moment du départ ! Ici, le but est de tirer doucement et prudemment votre enfant. Il n’y a pas besoin de faire le clown devant lui.

C’est comme si votre ami vous proposait d’aller voir un sketch humoristique lorsque vous vous sentez au fond du fond ! Ça ne vous apportera rien, ça peut même vous faire sentir encore plus mal qu’auparavant ! Alors allons-y mollo !

Cette image du train permet de vraiment bien comprendre comment mieux gérer les émotions de son enfant.

Cette méthode fonctionne encore mieux si vous avez créé un lien fort avec votre enfant et si vous appliquez la Communication Non-Violente au sein de votre mode éducatif ainsi que tous les outils qui l’accompagne: l’écoute active, le Message-Je, le Feedback, etc…
Demain, je vous écrirez un article de comment renforcer le lien entre vous et votre enfant !

Voici d’autres articles qui peuvent vous intéresser:


chevron_left
chevron_right

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire
Nom
E-mail
Site

%d blogueurs aiment cette page :