Mes enfants gèrent leurs conflits seuls !


Bonjour et bienvenue dans les Activités En Pédagogie. Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute mon dossier bonus « Comment gérer les conflits avec les enfants » Cliquez ici pour télécharger le bonus gratuitement ! Aujourd’hui, nous allons parler des conflits et surtout, comment apprendre aux enfants à les régler par eux-même.

Ceux qui sont avec des groupes d’enfants connaissent la situation où toutes les 2 minutes vient un enfant se plaindre d’un autre enfant. Et pourquoi ça? Parce que j’essayais de gérer un problème, je n’avais pas les yeux rivés sur l’ensemble du groupe, des disputes commencent et je ne sais pas de quoi il revient. Le temps qu’ils m’expliquent la situation, d’autres conflits se manifestent au sein du groupe et c’est sans fin !

Mais j’ai une bonne nouvelle, cette situation peut devenir un lointain souvenir en apprenant aux enfants à gérer leurs différents par eux-même !!!

Pourquoi leur apprendre à gérer leurs conflits par eux-même?

Une raison est déjà citée: cela nous permet de nous soulager en tant qu’adultes.

Mais il existe plein d’autres raison. Les enfants peuvent en effet tirer plein de bénéfices en sachant régler leurs différents par eux-même. Par exemple, cela permet de:

  • préparer à la vie future (car oui, en étant adulte, nous sommes nous aussi confronté à des situations où nous ne sommes pas toujours d’accord avec les autres)
  • apprendre le respect des autres,
  • La recherche de solutions face à un problème,
  • stimule la créativité (recherche de nouvelles solutions et idées pour résoudre le problème)
  • apprennent la frustration (on ne peut pas toujours tout avoir, il faut faire des choix et nous ne sommes pas toujours maître de ce choix)
  • prise de décision.

Quelles sont les étapes à suivre pour gérer un conflit?

Il existe une méthode simple à retenir pour les enfants. Cette méthode est composée de 5 étapes. Chaque doigt de la main représente une étape (en plus, ça permet de réviser les noms des doigts de la main !):

  1. Le pouce: je me calme
  2. L’index: j’écoute et m’explique
  3. Le majeur: nous recherchons des solutions
  4. L’annulaire: nous choisissons ensemble un compromis
  5. L’auriculaire: Si besoin, je cherche un adulte
gèrer mes conflits
    • Je me calme

Lorsqu’un conflit éclat, nous sommes remplit d’émotions et avons du mal à avoir les idées claires. Et c’est tout à fait normal ! C’est pourquoi il est important de se calmer avant de continuer.

Qu’est-ce qui peut aider?

Par exemple: faire des exercices de respiration;  en se touchant les bouts des doigts (les Mudras ci-dessous); en se concentrant sur un objet; en serrant les poings et en les relâchant; en soufflant sur la tasse des émotions, etc… Il existe une multitude de méthode permettant de calmer ses émotions (qui sont tout à fait normal dans ce genre de situation !). Les enfants ont pour cela besoin d’en connaître plusieurs et d’utiliser celle(s) qui est(sont) la(les) plus efficace(s) pour lui.

Voici une fiche de Mudras à essayer avec les enfants:

gére conflits: se calmer grâce aux Mudras
    • J’écoute et m’explique

Maintenant que nous sommes calmé. Chacun son tour, on s’explique. Il est important que chacun explique ce qui nous dérange et ce que nous ressentons.

Écoute bien ce que l’autre dit jusqu’au bout et laisse lui le temps de s’expliquer lui aussi entièrement (sans lui couper la parole). Sa vérité est peut-être différente de la tienne et pourtant aucun des deux ne ment. Nous sommes tous différents, nous voyons et vivons les choses différemment. (cliquer ici pour en savoir plus)

Idéalement, j’essaie de parle au plus possible à travers un message-je (et pas en message-tu) et j’évite d’accuser l’autre.

Si je n’ai pas bien comprit quelque chose, je peux demander des éclaircissements.

    • Nous recherchons des solutions

Maintenant que chacun sait quel est le problème, il faut chercher des solutions.

Trouvez le plus de solutions possibles pour ensuite en choisir une (qui correspond au mieux à tous) ensemble.

Voici quelques pistes pour aider à trouver des solutions:

  • faire des excuses (attention, les excuses, ce n’est pas systématique ! Cliquer ici pour en savoir plus);
  • réparer son erreur (si je blesse quelqu’un, je veille sur lui jusqu’à ce qu’il aille bien);
  • tirer au sort;
  • j’attends mon tour;
  • je partage;
  • écrire ou dessiner quelque chose pour l’autre;
  • changer d’activité;
  • etc…

 

    • Nous choisissons un compromis

Il n’est pas possible de tout avoir, il faut faire des choix et même des compromis. Sur les quelques idées amenées, il y en aura quelques unes qui ne te satisferont pas totalement, mais qui peuvent être pour toi supportable et acceptables. C’est une idée qui pourrait être un compromis. Choisissez ensemble celle qui sera la plus agréable pour tous.

Si les enfants trouvent un compromis par eux-même, ils peuvent mettre le compromis en place et ils n’ont pas besoin de l’étape 5. S’ils n’arrivent pas à se mettre en accord, alors on passe à l’étape suivante.

    • Si besoin, je chercher un adulte

Cette phase est utile seulement si les phases précédentes n’ont pas étés suffisantes pour régler le différent.

Il est important cependant, que ce soit les enfants qui règlent leurs conflits par eux-même, car c’est un apprentissage qui leur sera utile dans le futur et qui nous permet aussi à nous adulte d’intervenir de moins en moins souvent. Laissez donc les enfants s’expliquer et intervenez seulement si nécessaire. Vous êtes là en temps de médiateur et n’intervenez que si besoin. Si vous intervenez, partez à la recherche de solution(s ), évitez le pourquoi. Le problème est présent, il est trop tard pour changer le passé. Maintenant, ce que nous cherchons, c’est une solution pour résoudre le problème actuel, afin qu’il disparaisse. Et s’il réapparait, il pourra ensuite être plus rapidement résolu ! Il est vraiment primordial ici que la solution soit propre à l’enfant (permettant de réparer l’erreur et sans pour autant que ce soit une punition). L’idée doit donc provenir de l’enfant lui-même.

En ensuite?

Les conflits sont des choses de la vie. Il y a toujours des phases plus difficiles où apparaissent plus de conflits qu’à d’autres moments. Et de nouveaux conflits peuvent apparaître. C’est normal et c’est pour cela qu’il est important de:

  • thématiser la vie en collectivité.

Parler des règles qui semblent importantes dans ce groupe afin de se respecter au mieux et en choisir les 5 principales pour commencer. Chaque semaine, vous pouvez choisir une règle à laquelle vous préterez plus d’attention.

  • présenter des règles simples à suivre pour régler un conflit

afin que les enfants apprennent à régler leurs conflits par eux-même;

  • de montrer l’exemple

en reconnaissant ouvertement ses propres erreurs et en s’excusant si nécessaire.

  • reparler des règles misent en place ensemble

En début d’année tout le monde est motivé à suivre les règles dont nous avons mit en place ensemble, mais avec le temps, ces règles vont aux oubliettes, c’est pourquoi il peut être bien de jeter et rethématiser le sujet de temps en temps.

  • créer des parlements d’enfants

Des sujets dont nous n’avions pas pu anticiper en amont apparaissent, il est important d’en parler et pour cela, nous pouvons instaurer des mini-parlements afin que les enfants parlent des problèmes entre-eux (et pas à chaud !) et cherchent ensemble des solutions.

  • de jeux de rôles

Des jeux de rôles peut être un moyen rigolo de découvrir l’autre facette de la situation. De voir la situation sous un autre angle. Mais faîtes attention de ne pas perdre le contrôle de la situation, car s’ils ne sont pas fait sous de bonnes conditions, cela peut vite déraper.

  • actualiser les règles de vie en communauté au besoin.

Parfois une règle était importante à un moment donné, mais n’est plus adaptée à la situation actuelle, c’est pourquoi il est important d’analyser les règles de temps à autre et de les réactualiser au fur et à mesure.

Voici des affiches qui pourraient vous intéresser afin de vous aider à thématiser « comment gérer les conflits »:

https://www.miditrente.ca/fr/produit/affiche-des-solutions-aux-conflits

https://www.scolart.ca/produit/affiche-resolution-conflits-a-venir-ne-pas-commander/

https://henribeaulieu.ecolesaintlaurent.ca/gestion-des-conflits/

https://institutpacifique.com/produit/affiches-les-4-etapes-pour-regler-mes-conflits-1er-cycle-du-primaire-5-unites-18×24/

https://formationnonviolence.org/les-5c-lorsque-jai-un-conflit/

Image crédit : www.lokaorg

En résumé, aidez votre enfant à mieux gérer ses conflits par lui-même en utilisant la méthode des 5 doigts de la main. Intervenez le moins possible et laissez les enfants trouver des solutions par eux-même. Ils risquent de vous surprendre à travers leurs idées qui ne vous seraient jamais passé par l’esprit.

Au début les enfants ont besoin d’une phase d’adaptation face à ce nouveau mode de fonctionnement, manqueront d’idées, etc… mais après quelques essais, ils seront ravi d’avoir une prise sur la situation et ça vous libérera plus de temps. Sans compter qu’ils apprennent l’empathie à travers cet exercice.

Courage, vous allez y arriver ! Winking smile

Voici d’autres articles qui pourraient vous intéresser:

chevron_left
chevron_right

Participer à la discussion

comment 4 commentaires
  • Miren

    Merci pour ce très bel article! L’autonomie, y’a rien de mieux, d’autant plus que l’intervention de l’adulte (lorsqu’elle n’est pas souhaitée par les enfants) ne fait souvent que rajouter une « couche » au conflit. Merci pour ce contenu très utile!

  • Anna STEFFAN

    Bonjour Mary,
    merci pour ton article, vraiment intéressant et pédagogue, il m’aurait été bien utile, en tant que jeune mère.
    Cela devrait être enseigné à tous les enseignants travaillant avec de jeunes enfants ?
    Cela serait vraiment bénéfique pour les nouvelles générations à venir.
    Comment utilisez-vous les mudras avec les enfants ?
    Cordialement,
    Anna

    • activites-en-pedagogie.com

      Merci pour ton commentaire Anna,

      Les mudras, je les utilise afin de se concentrer sur autre chose que l’objet de la dispute. Pour les enfants, c’est un jeu qui distrait rapidement.

      Pour les enfants qui connaissent le dessin animé « Avatar le dernier maître de l’air » ou dans « Naruto », ils peuvent s’identifer aux personnages, car ils utilisent les mudras pour se concentrer (afin de réussir leurs attaques).

      Afin de les entrainer et surtout pour leurs apprendre les premiers Mudras, je leur propose lors d’une séance de de yoga ou de relaxation. Le but étant de savoir en enchaîner trois Mudras de manière fluide (et rapide).

      Le Mudra est pour les enfants une sorte de formule magique qui ne nécessite pas de parler, mais seulement d’utiliser les mains permettant de mieux se concentrer et de s’apaiser.

      Pendant (et après) l’exercice,il est bien aussi d’expliquer aux enfants qu’ils peuvent être utiliser dans certains contextes.

      J’espère que ma réponse va t’aider à les utiliser avec les enfants.
      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire
Nom
E-mail
Site

%d blogueurs aiment cette page :